Apple est de nouveau le deuxième plus grand fabricant de téléphones mobiles, détrônant Xiaomi de la troisième place

Apple est à nouveau le deuxième plus grand fabricant de téléphones mobiles, détrônant Xiaomi de la troisième place

En juillet, nous avons commenté la surprise que nous a laissée Xiaomi lorsqu’il a fait irruption sur le marché en devenant le deuxième fabricant mondial de téléphones mobiles.

Le passage d’un nouveau trimestre a renouvelé les bilans, réorganisant une nouvelle fois le podium des parts de marché. Apple a repris la deuxième place des ventes mondiales, reléguant Xiaomi à la troisième place, mais sans dépasser Samsung, qui reste inchangé en tête de liste.

La part de marché d’Apple a encore augmenté sur le marché des téléphones portables

Selon IDC, un célèbre cabinet de conseil qui analyse les parts de marché dans ce secteur, la société à l’origine de l’iPhone a vendu 50,4 millions d’unités de son smartphone au cours du troisième trimestre. Ce chiffre représente 6 millions d’unités de plus que Xiaomi, mais 18 millions de moins que Samsung, les leaders actuels du secteur.

L’entreprise coréenne a terminé le troisième trimestre avec une part de 20,8 % du marché des combinés. Malgré cette position privilégiée, Samsung a enregistré une baisse de 14,2 % par rapport à l’année précédente.

De son côté, Apple détient désormais une part de marché de 15,2 %, avec une croissance de 20,8 % par rapport au troisième trimestre de 2020.

Xiaomi avait connu une croissance régulière au cours des quatre trimestres précédents. Cependant, il semble que son pic ait été atteint au dernier trimestre. Pour la période en cours, la société chinoise a diminué de 4,6 %.

Les deux places suivantes du classement sont occupées par Vivo et Oppo, presque à égalité. Ils occupent respectivement 10,1% et 10% des parts de marché dans ce secteur. Il convient de noter qu’avec Apple, ce sont les seules entreprises qui ont enregistré des chiffres de croissance positifs.

Le cabinet de conseil qui a préparé cette mesure a cherché à donner un certain contexte à l’évolution de ce marché. « Les pénuries de composants et de chaînes d’approvisionnement ont finalement rattrapé le marché des smartphones, qui jusqu’à présent semblait presque immunisé contre ce problème malgré son impact négatif sur de nombreuses autres industries adjacentes », a déclaré Nabila Popal, directrice de recherche chez IDC. « Honnêtement, elle n’a jamais été complètement immunisée contre la pénurie, mais jusqu’à récemment, celle-ci n’était pas suffisamment grave pour entraîner une baisse des expéditions et limitait simplement le taux de croissance », a-t-elle ajouté.

Les perspectives actuelles ne sont pas très faciles pour ces entreprises, selon les commentaires de Nabila. « Les problèmes se sont maintenant aggravés et les pénuries touchent tous les fournisseurs de la même manière. Outre les pénuries de composants, l’industrie a également été affectée par d’autres défis logistiques et de fabrication », a-t-il déclaré.