Quels sont les animaux vivant le plus longtemps sur Terre?

Les tortues ne figurent même pas dans le top 10 des animaux les plus anciens.

Une photo sous-marine de vers tubulaires près de cheminées hydrothermales au fond de l'océan.

Le royaume animal peut se vanter d’avoir des durées de vie incroyablement longues, qui dépassent de loin celle de l’homme moyen. Si l’être humain a une “limite absolue” de 150 ans, ce n’est qu’un clin d’œil comparé aux siècles et aux millénaires que vivent certains animaux, qui peuvent même arrêter ou inverser le processus de vieillissement.

Bien qu’il existe des animaux terrestres qui vivent très longtemps (la plus vieille tortue, par exemple, a près de 190 ans), aucun d’entre eux ne figure sur cette liste – les vrais champions de l’âge vivent tous dans l’eau. Du plus vieux au plus âgé, voici 10 des animaux qui vivent le plus longtemps dans le monde aujourd’hui.

1. La baleine boréale : POTENTIELLEMENT 200+ ANS

La baleine boréale
Les baleines boréales (Balaena mysticetus) sont les mammifères qui vivent le plus longtemps. La durée de vie exacte de ces baleines arctiques et subarctiques est inconnue, mais les pointes de harpon en pierre trouvées sur certains individus capturés prouvent qu’elles vivent confortablement plus de 100 ans, voire plus de 200 ans, selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

Les baleines présentent des mutations dans un gène appelé ERCC1, qui est impliqué dans la réparation de l’ADN endommagé, ce qui pourrait contribuer à protéger les baleines du cancer, une cause potentielle de décès. De plus, un autre gène, appelé PCNA, a une section qui a été dupliquée. Ce gène est impliqué dans la croissance et la réparation des cellules, et la duplication pourrait ralentir le vieillissement, a précédemment rapporté Live Science.

2. Le sébaste rougheye : 200 ans et plus

Un sébaste vermillon nageant au large des côtes californiennes.
Un sébaste vermillon nageant au large des côtes californiennes. Il s’agit d’un parent du sébaste rougheye, qui vit longtemps, mais il ne s’agit pas de la même espèce.
Le sébaste à œil épineux (Sebastes aleutianus) est l’un des poissons qui vit le plus longtemps et sa durée de vie maximale est d’au moins 205 ans, selon le Washington Department of Fish and Wildlife. Ces poissons roses ou brunâtres vivent dans l’océan Pacifique, de la Californie au Japon. Il peut atteindre 97 centimètres de long et se nourrit d’autres animaux, comme les crevettes et les petits poissons, selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), un groupe consultatif indépendant qui évalue la situation des espèces menacées d’extinction au Canada.

3. Moule perlière d’eau douce : 250+ ans

Moules d'eau douce du genre Margaritifera.
Les moules perlières d’eau douce (Margaritifera margaritifera) sont des bivalves qui filtrent les particules de nourriture dans l’eau. Elles vivent principalement dans les rivières et les ruisseaux et on les trouve en Europe et en Amérique du Nord, y compris aux États-Unis et au Canada. La plus ancienne moule perlière d’eau douce connue avait 280 ans, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF). Ces invertébrés ont une longue durée de vie grâce à leur faible métabolisme.

Les moules perlières d’eau douce sont une espèce en voie de disparition. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), leur population est en déclin en raison de divers facteurs liés à l’homme, notamment les dommages et les modifications des habitats fluviaux dont elles dépendent.

4. Requin du groenland : 272+ ans

Requin du Groenland nageant, Somniosus microcephalus isolé sur fond noir.
Les requins du Groenland (Somniosus microcephalus) vivent dans les profondeurs des océans Arctique et Atlantique Nord. Ils peuvent atteindre 7,3 mètres de long et leur régime alimentaire comprend une variété d’autres animaux, notamment des poissons et des mammifères marins tels que les phoques, selon l’Observatoire des requins du Saint-Laurent au Canada.

Une étude de 2016 sur les tissus oculaires des requins du Groenland, publiée dans la revue Science, a estimé que ces requins peuvent avoir une durée de vie maximale d’au moins 272 ans. Le plus grand requin de cette étude était estimé à environ 392 ans, et les chercheurs ont suggéré que les requins pouvaient éventuellement avoir jusqu’à 512 ans, a précédemment rapporté Live Science. Les estimations d’âge comportent un certain degré d’incertitude, mais même l’estimation la plus basse de 272 ans fait de ces requins les vertébrés vivant le plus longtemps sur Terre.

5. Ver tubicole : plus de 300 ans

Une photo sous-marine de vers tubulaires près de cheminées hydrothermales au fond de l'océan.
Les vers tubicoles sont des invertébrés qui ont une longue durée de vie dans l’environnement froid et stable des grands fonds marins. Une étude de 2017 publiée dans la revue The Science of Nature a révélé qu’Escarpia laminata, une espèce de ver tubicole vivant au fond de l’océan dans le golfe du Mexique, vit régulièrement jusqu’à 200 ans, et certains spécimens survivent pendant plus de 300 ans. Les vers tubicoles ont un faible taux de mortalité et peu de menaces naturelles, comme l’absence de prédateurs, ce qui les a aidés à évoluer pour avoir des durées de vie aussi longues.

6. Palourde américaine : plus de 500 ans d’âge

Une palourde sur une plage de Cape Cod, dans le Massachusetts.
Les palourdes américaines (Arctica islandica) vivent dans l’océan Atlantique Nord. Cette espèce d’eau salée peut vivre encore plus longtemps que l’autre bivalve de cette liste, la moule perlière d’eau douce. Une palourde américaine trouvée au large de l’Islande en 2006 avait 507 ans, selon le National Museum Wales au Royaume-Uni. Cette palourde ancienne a été surnommée Ming car elle est née en 1499, à l’époque où la dynastie Ming régnait sur la Chine (de 1368 à 1644).

7. Corail noir : plus de 4 000 ans

Photo sous-marine de buissons de corail noir sur un récif.
Les coraux ressemblent à des rochers et des plantes sous-marins colorés, mais ils sont en fait constitués de l’exosquelette d’invertébrés appelés polypes. Ces polypes se multiplient et se remplacent continuellement en créant une copie génétiquement identique, ce qui, au fil du temps, fait que la structure de l’exosquelette du corail devient de plus en plus grande. Les coraux sont donc constitués de plusieurs organismes identiques et non d’un seul organisme, comme le requin du Groenland ou le quahog nordique, de sorte que la durée de vie d’un corail est plutôt un travail d’équipe.

Les coraux peuvent vivre des centaines d’années ou plus, mais les coraux noirs des eaux profondes (Leiopathes sp.) sont parmi les coraux qui vivent le plus longtemps. Des spécimens de corail noir trouvés au large des côtes d’Hawaï ont été mesurés pour avoir 4 265 ans, a rapporté Live Science.

8. Éponge de verre : 10 000+ ans

eponge
Les éponges sont constituées de colonies d’animaux, semblables aux coraux, et peuvent également vivre pendant des milliers d’années. Les éponges de verre sont parmi les éponges qui vivent le plus longtemps sur Terre. Les membres de ce groupe se trouvent souvent dans les profondeurs de l’océan et ont un squelette qui ressemble à du verre, d’où leur nom, selon la NOAA. Une étude de 2012 publiée dans la revue Chemical Geology a estimé qu’une éponge de verre appartenant à l’espèce Monorhaphis chuni avait environ 11 000 ans. D’autres espèces d’éponges pourraient être capables de vivre encore plus longtemps.

9. Turritopsis dohrnii : potentiellement immortelle

Photo sous-marine d'une méduse Turritopsis immortelle au large de Palm Beach, en Floride (États-Unis).

Les Turritopsis dohrnii sont appelées méduses immortelles car elles peuvent potentiellement vivre éternellement. Les méduses commencent leur vie sous forme de larves, avant de s’établir sur le fond de la mer et de se transformer en polypes. Ces polypes produisent ensuite des méduses qui nagent librement. Les Turritopsis dohrnii adultes ont la particularité de pouvoir se retransformer en polypes s’ils sont physiquement endommagés ou affamés, selon le Musée américain d’histoire naturelle, et de revenir ensuite à leur état de méduse.

Ces méduses, qui sont originaires de la mer Méditerranée, peuvent répéter cet exploit d’inverser leur cycle de vie plusieurs fois et peuvent donc ne jamais mourir de vieillesse dans les bonnes conditions, selon le Musée d’histoire naturelle de Londres. Les Turritopsis dohrnii sont minuscules – moins de 4,5 millimètres de diamètre – et sont mangées par d’autres animaux comme les poissons ou peuvent mourir par d’autres moyens, ce qui les empêche d’atteindre réellement l’immortalité.

10. L’hydre : elle aussi potentiellement immortelle

Une photo d'une Hydre, les petits invertébrés qui pourraient être immortels.
L’hydre est un groupe de petits invertébrés au corps mou qui ressemblent un peu à des méduses. Comme Turritopsis dohrnii, les hydra sont capables de vivre éternellement. Les hydres ne montrent pas de signes de détérioration avec l’âge, a précédemment rapporté Live Science. Ces invertébrés sont en grande partie constitués de cellules souches, qui se régénèrent continuellement par duplication ou clonage. Les hydres ne vivent pas éternellement dans des conditions naturelles en raison de menaces telles que les prédateurs et les maladies, mais sans ces menaces externes, elles pourraient être immortelles.